Déclaration d’indépendance

ou comment se lancer et (peut-être) réussir en tant qu’auteur indépendant(e).

 

De temps à autre, et de plus en plus fréquemment, je suis sollicité par des auteurs désirant bénéficier de conseils sur le marketing des livres et le métier d’auteur indépendant. Ne pouvant répondre à tous individuellement, j’ai écrit cet article sur mon expérience et mes « secrets » en tant qu’auteur « auto-édité ». J’espère que ces conseils vous seront utiles. Et, si ce n’est pas le cas, qu’ils vous encourageront à chercher et développer vos méthodes personnelles pour vous lancer et réussir.

1. Déclaration d’indépendance

Pour commencer, il faut bien comprendre qu’« auto-édition » est un mot dont il va falloir vous défaire, et ce pour diverses raisons.

(suite…)

Publicités

L’autoédition: pourquoi, comment?

Comment se lancer dans l’autoédition et en quoi cela peut-il changer votre vie?

Le stand KDP au dernier Salon du Livre Paris

C’était la question qui avait été posée lors de la table ronde à laquelle j’avais été convié sur le stand Amazon lors de l’édition 2018 du Salon du Livre Paris, en compagnie de mes charmantes collègues Anne-Gaëlle Huon et Lhattie Haniel, toutes deux auteures à succès en autoédition et ayant déjà un pied dans l’édition traditionnelle.

Pour ceux et celles que cela pourra intéresser, voici un article concernant mon expérience sur la question. J’y aborde les aspects plus techniques de l’autoédition, donc cela s’adresse plus spécifiquement aux personnes qui voudraient franchir le pas ou aimeraient des conseils pratiques sur comment mettre toutes les chances de leur côté.

Des livres ont été écrits sur le sujet, que je ne saurai trop vous conseiller de consulter (de préférence ceux écrits par des auteurs qui ont eux-mêmes eu du succès en autoédition) et je ne vais pas tenter de répondre à toutes les questions en un seul article, mais poser les jalons qui pourront vous permettre d’appréhender le sujet.

Alors, l’autoédition peut-elle changer votre vie et, si oui, comment ?

(suite…)

La parole à… Patrick Ferrer

«Une histoire naît de l’intersection de courants contraires, chacun apportant sa poussée pour la faire sortir de son lit et prendre une nouvelle direction.»
Petite discussion au coin du feu avec La bibli’ d’Elona au sujet de mon roman « Le masque d’Eurydice ». On y parle d’écriture, d’édition et autoédition, d’espionnage, de la vie d’auteur.

La Bibli' de Léona

PatrickF-bw

Bonjour Patrick, je te remercie d’avoir accepté ma demande d’interview. J’espère que tu n’as rien contre le tutoiement, car c’est un usage ici.

Avant de te harceler de questions, je vais présenter Le Masque d’Eurydice aux lecteurs.

« De l’une à l’autre des rives du Léthé, l’Enfer ne relâche pas si aisément ses proies. »
Chapelle est une brute sans mémoire. Un homme au passé violemment arraché par la balle logée dans sa tête. Jour après jour, il travaille la pierre pour en tirer des sculptures qui iront orner les tombes des cimetières environnants, témoins de souvenirs qui ne sont pas les siens. J’avais toujours l’impression qu’il cherchait à retrouver, à travers la pierre, un visage, une présence autrefois familière. Comme s’il essayait de lui redonner vie.
Aussi, quand deux barbouzes sont venus le cuisiner au sujet de son ex-épouse, disparue sans laisser de trace il y a des années, j’ai compris…

View original post 2 273 mots de plus

Nouvelle parution : Ceux qui contemplent l’abîme, un thriller policier

Très heureux d’annoncer la parution en ebook de mon troisième roman, un thriller policier entre Paris et Copenhague qui boucle mon triptyque sur le thème de « la disparition » initié en 2014 avec « Le baiser de Pandore ». Disparition de soi, de l’autre et de la mémoire, tel est le fil conducteur inconscient qui lie ces trois ouvrages, même s’ils se situent à des époques différentes (passé, présent, futur), avec des personnages différents. Je n’ai réalisé cela qu’en terminant ce troisième roman, quand la question s’est posée de savoir quel thème/sujet j’allais aborder ensuite. Je ne sais pas encore mais, comme l’écrivait Arthur C. Clarke à la fin de « 2001 », il me viendra bien une idée.

En attendant, je vous invite à découvrir ce nouvel opus, que j’espère vous apprécierez.

Ceux qui contemplent l’abîme

 

Un escarpin taché de sang. C’était tout ce qu’on avait retrouvé d’elle ; pas d’indice, pas de cadavre. Pour son mari, Jibril, c’était le début du cauchemar.

Jibril al-Rahib est un homme discret. Au 36 quai des Orfèvres, où il officie en tant que « technicien de surface » après la tombée du jour, c’est à peine si les âmes en peine qui hantent ses longs couloirs le remarquent. Le 36, c’est un peu la seule chose qu’il lui reste d’un passé douloureux, la disparition de sa femme des années plus tôt dans des conditions mystérieuses.

Aussi, lorsque pour rendre service à une jeune Danoise dont l’amie a elle aussi disparu, il doit endosser l’habit d’enquêteur amateur et plonger dans les dossiers de crimes sordides, il n’y va pas de gaîté de cœur. Est-il bien prudent, pour un simple balayeur, de vouloir défier le mal absolu qui rôde entre les pages de ces dossiers, et risquer ainsi de réveiller le spectre qui l’a une fois déjà privé de son âme ? Comme le disait Nietzsche avant de sombrer lui-même dans la folie : lorsqu’on contemple trop longuement l’abîme, l’abîme ne finit-il pas par vous regarder en retour ?

Un thriller policier qui vous entraînera des couloirs sombres du quai des Orfèvres aux lacs brumeux du Danemark sur la piste d’un tueur aussi élusif qu’impitoyable.

http://amzn.to/2EfSj1q

Rétrospective 2017

Encore une année qui s’achève. L’heure de faire le bilan des progrès accomplis et des étapes qui ont jalonné ce nouveau périple autour du Soleil. Le sablier du temps s’écoule inexorablement et chaque nouvelle victoire, chaque nouvelle rencontre, chaque main tendue prend une dimension particulière à chaque année qui passe.
Pour ma part, 2017 a vu la réalisation d’un objectif auquel je ne donnais guère de chances quand je me suis lancé il y a cinq ans, mais qui, étape après étape, s’est finalement réalisé : celui de voir mon premier roman publié par un éditeur et largement diffusé en librairie. Bien sûr, comme pour tous les objectifs, je n’ai guère eu le temps de savourer le moment car aussitôt s’est posé la question de savoir s’il allait se vendre ! Se retrouver dans la peau d’un auteur pratiquement inconnu qui sort un pavé comme premier roman n’est pas la sinécure que l’on pourrait imaginer. Le cauchemar ne faisait que commencer.
Je vous invite donc à me suivre le long de cette année riche en émotions et rebondissements, en espérant que cela puisse inspirer d’autres vocations et vous éclairer sur le quotidien d’un auteur en devenir.


(suite…)

Polar, thriller, nordique ou roman noir – une étude en noir, rouge et blanc

Quelle est la différence entre le roman policier, le thriller et le roman noir et où se situe le polar nordique dans tout ça ? C’est une question que je vois fréquemment circuler parmi les cercles de lecteurs et je me suis dit qu’en tant qu’auteur du genre, je pouvais peut-être amener un regard un peu différent des autres articles sur le sujet. Parce qu’amener un regard différent, c’est tout à fait dans ma ligne de travail.

(suite…)

Le 12 juillet, préparez-vous à rencontrer une tueuse pas comme les autres…

C’est officiel! Mon premier roman Le baiser de Pandore fera partie de la rentrée estivale et sera donc disponible dans les librairies dès le 12 juillet 2017. Un pavé de 600 pages en grand format, à un prix très raisonnable à ma demande.

Cet évènement est le fruit d’une rencontre lors d’une remise de prix avec une nouvelle maison d’édition, les éditions Incartade(s), partenaire de la plateforme de ventes Chapitre.com et de France-Loisirs. Après le succès en auto-édition de ce premier roman, j’avais été sollicité par d’autres éditeurs mais n’avais pu trouver un partenaire qui corresponde à ce que je cherchais. Les éditions Incartade(s) ont été les premiers à accepter mon roman tel qu’il était, sans vouloir en couper la moitié ou le ré-écrire à leur sauce et cette marque de confiance était essentielle pour moi.

Ce n’est pas un roman parfait, c’est un premier écrit, mais, malgré ses défauts de jeunesse, il a su conquérir un très large lectorat en auto-édition par une sorte d’alchimie que je ne comprends pas encore. C’est une pierre brute, à multiples facettes, et il me semble que vouloir le tailler pour lui donner une forme plus acceptable ou plus « commerciale » ne pourrait que lui faire perdre son âme. Plus qu’un roman, c’est un ballet entre l’amour et la mort, une lutte entre « Eros et Thanatos » comme l’a si bien écrit le NouvelObs, un voyage un peu initiatique qui, je l’espère, fera voyager et rêver le lecteur.

Voilà. C’est un nouveau chapitre dans un parcours qui a été extrêmement enrichissant, cinq ans exactement après avoir écrit le dernier mot du manuscrit. Un mot choisi à la demande de ma première lectrice et que j’espère vous découvrirez en lisant ce livre.

Présentation de l’éditeur

« Un Thriller hors norme. Eros et Thanatos s’affrontent avec hargne dans ce roman policier d’une irrésistible sensualité. » NouvelObs.com

Je m’appelle Paul Heyland. Je suis flic, commissaire à la Crim’. Lorsque j’ai été affecté au meurtre de Julien Delatour, assassiné un froid matin d’hiver dans une chambre d’hôtel de luxe, je n’y ai vu qu’une sale enquête de plus… J’avais tort.

Je me souviens encore des lumières blafardes de cette salle d’interrogatoire où je l’ai rencontrée, la suspecte que tout accusait. Une Ukrainienne aux yeux gris. Belle, triste, mystérieuse. J’aurais dû me douter que tout cela allait mal se terminer… Pourquoi suis-je resté sourd aux voix qui me chuchotaient à l’oreille de tourner le dos et m’enfuir ?

C’était le début de la fin. Une longue course semée de cadavres, comme autant de cailloux blancs laissés à mon attention, qui allait m’entraîner dans une poursuite effrénée jusqu’aux confins d’une Russie encore hantée par les fantômes du passé. Au bout de la route, je savais que je n’en sortirais pas indemne. Tous ces macchabées croisés durant ma carrière de flic me l’avaient déjà annoncé.

Mais depuis l’instant où j’avais croisé son maudit regard gris, je n’avais plus le choix…

Détails sur le produit

  • Broché: 560 pages
  • Editeur : Incartade(s) (12 juillet 2017)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2376100283
  • ISBN-13: 978-2376100287

Pour plus d’informations, c’est par ici 👉

Si vous voulez le commander ou laisser votre appréciation, il est disponible dans toutes les librairies en ligne, comme par exemple :

La FNAC
Amazon
Chapitre
ou vous pouvez le réserver dans une librairie près de chez vous
Liste des librairies

Bilan des derniers mois et une surprise pour la Rentrée

Tellement de choses se sont passées depuis ma dernière newsletter que j’ai un peu de mal à suivre ma propre actualité. Ça et l’écriture de mon prochain roman que j’espère pouvoir encore sortir en 2017. L’étrange histoire d’un « technicien de surface » du Quai des Orfèvres qui, pour gentiment aider une voisine qu’il connaît à peine, va se trouver plongé dans une enquête criminelle qui le dépasse complètement et va l’entraîner dans une spirale funeste dont il n’a aucune chance de sortir indemne. J’en suis aux deux tiers et je n’ai aucune idée encore de ce qu’il va advenir de ce pauvre personnage à qui je fais tant de misères. Priez pour lui, il en aura besoin.
En attendant, voici les dernières nouvelles du front.
(suite…)

Enter the Matrix

J’ai beau me dire que je ne devrais pas parler de ces choses-là, que ma place est ailleurs, il y a parfois des thèmes qui me hantent, qui tournent dans ma tête pendant des jours et que je ne peux en quelque sorte exorciser qu’en les jetant sur papier, en leur donnant une forme écrite. Un peu comme la genèse de mes autres écrits, ces choses étranges et informes qui flottent à la limite de ma conscience, qui me poursuivent jour et nuit, dont je ne peux me libérer qu’en leur donnant la forme de nouvelles ou de romans. Maintenant, vous connaissez mon secret.

Aujourd’hui, je me sens donc forcé de vous inviter à entrer dans la Matrice, ce monde fictionnel que les Wachowski (frères ou sœurs, on ne sait plus trop) ont magistralement porté à l’écran dans leur film The Matrix.

Tout est parti d’un coup d’œil jeté récemment à ma fiche de paie. Drôle d’endroit me direz-vous pour entrer dans la Matrice, on s’attend plutôt à des pilules de différentes couleurs mais ma fiche de paie fera l’affaire.
(suite…)

Comment préparer le lancement de votre livre

Résumer en une dizaine de minutes un parcours de plus de deux ans en tant qu’auteur indépendant est le défi que m’avait lancé l’équipe d’Amazon pour le Salon du Livre Paris cette année. Il a fallu faire court et parer au plus pressé. D’où la genèse de cet article dans lequel je vais tenter de développer le sujet pour ceux et celles d’entre vous qui s’intéressent à l’autoédition et m’en ont fait la demande.

Il ne s’agit bien évidemment que de mon expérience et mon point de vue, en étant bien conscient que ce n’est ni la réponse à tout, ni l’expérience d’autres auteurs dont le succès n’est plus à démontrer. C’est ma modeste pierre à l’édifice d’une révolution dans l’édition qui ne cesse de prendre de l’ampleur chaque année.

Cet article couvre essentiellement les actions que j’ai menées (et la démarche sous-jacente) pour le lancement de mon premier roman. Ça a été un assez long parcours mais qui pourra présenter un certain intérêt pour ceux et celles qui cherchent des réponses à cette question fondamentale : « Comment puis-je assurer le succès de mon livre ? » (suite…)

La politique, la grande chimère

 

Récemment, j’ai été conduit, par la force des choses, à m’intéresser à la chose politique et à son impact sur la société et les individus. Un peu comme on observe les derniers ébats d’une bête qui meure.

Parce que oui, ayant toujours été un idéaliste, je ne me suis jamais reconnu dans cet exercice de pouvoir. J’ai beau essayer, ça me gratte dans le sens contraire du poil.

(suite…)